Accueil Consultations Formations Interventions Ressources Cont@ct

Jean-Louis Mendez

Psychologue du travail

06.12.83.19.94

Santé et travail

Cabinet APSST - Accompagnement de la prévention en santé et sécurité au travail

Le cabinet APSST est déclaré en tant que prestataire de formation professionnelles auprès de la DIRECCTE

Le cabinet est habilité IPRP (Interventions et Préventions des Risques Professionnels)  auprès de la DIRECCTE

Siège : 10 Rue Notre Dame 77000 MELUN  / Siret N° 399 642 677 00021 - assurance MACSF

Jean-Louis Mendez: psychologue du travail (CNAM) ; habilité IPRP au titre de son organisation ; certifié par la CRAMIF en tant que formateur ; Certificat d’enseignement supérieur en psychopathologie du travail ( CNAM et DU Descartes)

Enregistré à l’agence régionale de santé - ARS (Adéli N°77 93 1482 2) -

Jean-Louis Mendez 06.12.83.19.94

Organisation du site

Mentions légales

Réfléchir en groupe permet de mieux se prémunir des impasses du travail tout en développant le langage commun des pratiques professionnelles

Les réunions sont des espaces conviviaux où chacun prend du temps pour se développer en toute confiance.

Au sein de ses pairs, à partir de cas très concrets, il ne s’agit pas de trouver des « réponses toutes faites ».

Il s’agit de constituer ou consolider son cheminement dans un métier ou une organisation en prenant soin de soi et de ses collègues « sans se raconter des histoires ».

« S’écouter réfléchir » en groupe aiguise la capacité de chacun à savoir s’écouter en apprenant à écouter l’autre.


Les groupes de paroles au travail

C’est un dispositif où la parole est « libre », quoique toujours en relation avec le travail.

La mise en visibilité des ressentis communs va créer une dynamique visant à déjouer des situations individuelles ou collectives du repli sur soi, à favoriser l’estime de soi et développer l’esprit d’entraide) ;

Le groupe de parole devient un lieu de remise en questions des situations afin de débloquer des situations émotionnelles en impasse, vers une analyse de l’activité partagée qui invite chaque participant à comprendre son activité et son positionnement dans le contexte donné.
Les groupes de travail (généralités)

Les réunions de travail permettent d’éviter « d’errer tout seul devant l’étendue des bêtises possibles » (suivant une formule empruntée à JP Darré) en faisant, grâce à l’accompagnement du collectif « le pas de côté »  nécessaire à l’observation de la problématique d’un point de vue extérieur, et de la déplacer.

Ces réunions permettent à chacun des participants de se déterminer ; autrement dit, d’être en accord avec lui-même afin de retrouver une confiance et une conscience professionnelle au sein d’un collectif responsable.

Les réunions peuvent avoir des dénominations différentes ; les plus courantes sont les « groupes d’analyse de pratiques professionnelles (GAPP) » et les « groupes de régulation ».

Il est nécessaire de déterminer la modalité des groupes la mieux adaptée en fonction
du personnel concerné et des objectifs souhaités par l’entreprise; s’agit-il :

de réduire les tensions ?

D’améliorer les pratiques professionnelles ?

D’accompagner un projet ?

D’accompagner les situations difficiles ?

De redéfinir le rôle de chacun au sein de l’organisation ?

D’accompagner le changement ?

…?

Les groupes de travail sont souvent la méthode la plus simple pour faire évoluer une situation, toutefois, pour pérenniser la dynamique, il est  utile d’inscrire cette activité dans un plan d’action afin de veiller à l’étendre à l’ensemble du personnel.

Dans tous les cas chaque participant constituant les groupes doit être volontaire, ou pour le moins comprendre les enjeux de la démarche et être partie prenante.
Les groupes de régulations

Ils permettent de redéfinir le rôle de chacun dans une institution ou une entreprise
afin de pacifier les relations interpersonnelles.

Les groupes d'analyse des pratiques (GAPP)

Il vise au développement et à la formalisation de savoirs professionnels à partir d’une analyse des expériences présentées par les participants.

Les groupes cliniques de l’activité

Ils permettent de à chacun de se repenser dans son rapport à l’activité (son rapport avec ses affects au travail, son rapport à l’organisation, son rapport aux collègues…). Il vise la reprise en main de chacun sur son activité.

Les groupes de médiation clinique

Ils cherchent à dénouer les conflits en cas de suspicion de harcèlement. C’est une analyse des situations professionnelles, depuis les effets et conséquences, en remontant aux causes, par ceux qui subissent ou son témoin de ces situations. C’est un travail de transformation des représentations fictionnelles

Les groupes de réflexion (projets)

Ils s’inscrivent davantage dans une dynamique de prévention des risques professionnels : d’évaluation et de transformation des situations de travail (prévention primaire)

     Comprendre pour agir

Analyser le travail ensemble afin de savoir comment préserver efficacement la santé de chacun et la santé de l’entreprise

Lire aussi :

Le stress au travail : les étapes d’une démarche de prévention (Guide pratique de l’INRS)

Dépister les risques psychosociaux : des indicateurs pour vous aider (Guide pratique de l’INRS)

Les groupes dédiés au travail sont des endroits où s’exprime pleinement l’activité qui tient à cœur. Grâce à une prise de recul, les situations individuelles vécues et laissées en suspends sont analysées et transformées afin d’ouvrir vers une amélioration collective consistante des conditions de travail.

Groupes de travail

Groupes de paroles au travail

Pour une demande d’information ou une prise de rendez-vous